Mise à jour le 05 avr. 2022

La constitution d’un dossier et son examen ont un coût. Afin de vous guider au mieux et de vous éviter des dépenses inutiles, nous vous invitons à lire attentivement la procédure spécifique de constitution du dossier et de répondre à ces attendus avant d’aller plus loin.

La procédure de Validation des Acquis de l'Expérience a évolué en 2017. Les nouvelles conditions sont détaillées ci-après.

DUMI

 Plus d'informations sur la formation

Accès au DUMI par la VAE

Depuis la loi n°2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale, « Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l'acquisition d'un diplôme, d'un titre à finalité professionnelle ou d'un certificat de qualification figurant sur une liste établie par la commission paritaire nationale de l'emploi d'une branche professionnelle, enregistrés dans le répertoire national des certifications professionnelles ». (art. 133)

La loi n° 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels réaffirme et réaménage ce droit.

Les établissements d’enseignement supérieur, dont le CFMI de l’Université Lumière Lyon 2, sont concernés par l’application de ces lois. Le Diplôme Universitaire de Musicien Intervenant à l'école (DUMI), qui figure sur le répertoire national des certifications professionnelles, comprend trois grands blocs de compétences qui constituent un ensemble homogène et cohérent, indissociable en situation professionnelle : compétences musicales et artistiques compétences didactiques et pédagogiques.
De ce fait, la procédure VAE mise en place au CFMI de l’Université Lumière Lyon 2 vise une validation totale du diplôme. Les candidats sont orientés à l’aide d’un diagnostic approfondi en début de procédure. Suite à cela, un parcours d’accompagnement individualisé peut être mis en place.

La procédure VAE repose sur trois acteurs aux rôles complémentaires. Tout d’abord sur le candidat lui-même, déjà musicien intervenant, premier et principal acteur du parcours et du « processus de construction du savoir de sa propre expérience » pouvant le conduire à la réussite du diplôme.

Ensuite, sur la cellule d’accompagnement à la VAE du service formation continue de l’Université Lyon 2 qui établit, en collaboration avec le CFMI, la recevabilité du dossier et qui en assure le suivi sur le plan administratif et financier.

Et enfin, sur le CFMI qui procède au diagnostic approfondi en début de procédure et assure par la suite l’accompagnement individualisé des candidat·es en préparation à la validation finale du diplôme, sur les aspects artistiques, pédagogiques et méthodologiques. Le CFMI met également en place les épreuves finales.

La procédure VAE ne saurait remplacer la formation au DUMI d’un volume de 1500 heures. Par conséquent, les candidat·es à la VAE doivent attester de compétences professionnelles réelles et solides, acquises dans le cadre de l’école primaire, avant même de s’engager dans la procédure.

L’accompagnement assuré par le CFMI de l’Université Lumière Lyon 2 relève pour l’essentiel du conseil, de l’explication, de l’aide à l’analyse des compétences professionnelles, et de la confrontation entre l’expérience acquise et le référentiel du diplôme visé, afin de permettre aux candidat·es de construire et de réussir leur propre parcours.

Comme en formation initiale, la certification obtenue est définitivement acquise.

Constitution du dossier
Avant d’entamer la constitution d’un dossier pour la VAE du DUMI, les candidat·es doivent s’assurer qu’ils/elles remplissent bien les conditions requises pour se présenter, notamment en ce qui concerne l’exercice du métier de musicien·ne intervenant à l’école pendant au moins 1 an à temps complet. Cela représente 20h de présence hebdomadaire, pendant le temps scolaire, durant 36 semaines par année (soit 720h), en collaboration avec les enseignant·es des classes concernées (et en leur présence durant les séances).

Deux années à mi-temps minimum, c'est à dire 10h de présence hebdomadaire pendant le temps scolaire, durant 36 semaines par année (soit 2x360h), en collaboration avec les enseignant·es des classes concernées (et en leur présence durant les séances) peuvent être considérées équivalentes.

Dans tous les cas, chaque classe aura été suivie au moins sur 8 semaines différentes.
Le temps hors scolaire ne sera en aucun cas comptabilisé.


CAS SIMPLE : interventions hebdomadaires à l'année
À présenter de manière claire et lisible :

Nom et adresse de l’employeur :
Classe 1 (niveau, nom de l’école, nom de l’enseignant·e, adresse de l’établissement):
durée horaire de l’intervention :
date du début et date de la fin des interventions :
Puis renseignements identiques pour chacune des autres classes (au moins jusqu’à 10)

Vous devrez disposer des documents qui établissent la réalité de ces interventions : contrats de travail (avec précision de la mission), fiches de paies, et tout autre document que vous jugerez utile. Dans le cas contraire, votre demande de VAE n’est pas recevable.
 
CAS COMPLEXE : intervention sur des durées variables (au moins 8 semaines), pas forcément consécutives
Pour chacune des interventions, vous devez renseigner les points suivants :


Nom et adresse de l’employeur :
Classe 1 (niveau, nom de l’école, nom de l’enseignant·e, adresse de l’établissement):
durée horaire de l’intervention :
date du début et de la fin des interventions :
Puis vous devez présenter, de manière claire et lisible, le récapitulatif faisant apparaître distinctement le total des heures effectuées dans chaque classe et permettant de constituer le nombre requis (360 h) pour chacune des deux années (au moins).

Vous devrez disposer des documents qui établissent la réalité de ces interventions : contrats de travail (avec précision de la mission), fiches de paies, et tout autre document que vous jugerez utile.
Si vous ne pouvez pas répondre dans les termes demandés à ce qui précède, votre demande de VAE n’est pas recevable.
 
CONSTITUTION DU DOSSIER
1- Constitution d’un dossier VAE auprès de la Cellule d’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience - Service commun de la formation continue/VAE - Université Lumière Lyon2, 86 rue Pasteur - 69365 Lyon cedex 07, à la condition d’avoir exercé le métier de musicien·ne intervenant à l’école au moins 1 an à temps complet ou 2 ans à mi-temps minimum. Suite à cela, vous serez informé·es de la procédure et du coût des différentes étapes.

Rencontre avec la personne référente au CFMI, pour vous informer plus précisément des compétences des musicien·nes intervenant·nes diplômé·es et des attentes du Jury de validation. Vous devrez présenter une vidéo d’une quarantaine de minutes vous montrant dans une séance d’intervention musicale en milieu scolaire. Cette vidéo sera non montée et réalisée en plan fixe.

A l’issue de cette rencontre, il vous sera donné un avis consultatif sur vos capacités à passer avec succès l’épreuve de validation. L’objectif étant ici de vous conseiller sur l’opportunité de la poursuite de la procédure.

2- Un accompagnement personnalisé préparant aux épreuves de validation peut-être mis en place (visite de terrain ; livret 2). Il est assuré par des professionnel.les et coordonné par l'enseignant.e référent.e du CFMI. Sa durée ne peut excéder 12h.

3- Épreuves de la validation des acquis de l’expérience (prévoir une journée).

Épreuves d'obtention du DUMI par la VAE
Chaque épreuve, notée sur 20, est affectée d’un coefficient. L’admission est prononcée pour les candidat.es ayant obtenu au moins 90 points à l’ensemble des épreuves. Toute note inférieure à 5/20 à l’une des épreuves est éliminatoire, sauf pour l’épreuve pratique, pour laquelle toute note inférieure à 10/20 est éliminatoire.

1. Pratique musicale (coefficient 2)
Lieu : CFMI à Bron
Temps de l’épreuve (présentation comprise) : 20 minutes
1.a) Épreuve vocale avec harmonisation
Interprétation d’une pièce vocale choisie, préparée et harmonisée par le/la candidat.e. Il/elle s’accompagne sur un instrument harmonique ou sur des machines de son choix.

1.b) Épreuve instrumentale

Interprétation d’une pièce instrumentale choisie et préparée par le/la candidat.e. (Le/la candidat·e dont l’unique instrument est la voix présente une deuxième pièce vocale de style différent).

2. Culture musicale et générale : commentaire d’écoute (coefficient 1)
Lieu : CFMI à Bron
Temps de l’épreuve : 40 minutes
Temps de préparation : 20 minutes
Temps de présentation et d’échange avec le jury : 20 minutes
L’écoute d’un extrait sonore (environ 3 minutes) est proposée au/à la candidat·e.
Il est attendu du/de la candidat·e une analyse construite et oralement argumentée de l’extrait sonore, qui ne soit pas uniquement d’ordre musicologique mais plus largement culturelle et sensible.
La présentation du/de la candidat·e sera suivie d’un échange avec le jury.

3. Projet et entretien (coefficient 3)
Lieu : CFMI à Bron
3.a) Dossier écrit : projet territorial d’éducation artistique et culturelle (Musique)
3.b) Soutenance du projet et entretien de motivation
Temps de présentation : 30 minutes maximum
Temps d’échange avec le jury : 20/25 minutes
Le/la candidat.e soutiendra son projet territorial d’éducation artistique et culturelle (Musique), et développera plus précisément un axe du projet qu’il/elle souhaite argumenter et approfondir. Le/la candidat.e aura transmis à l’enseignant référent, impérativement trois semaines avant la date des épreuves, le dossier écrit du projet exposé. Le/la candidat.e présentera également les motivations et les démarches engagées pour présenter les épreuves du diplôme.

4. Épreuve pratique (coefficient 3)
Lieu : CFMI à Bron
Temps des séances musicales : 30 à 50 minutes par séance (selon le cycle d’enseignement)
Temps d’échange avec le jury : 30 minutes
Choix des classes : les deux séances concernent des classes de cycles différents
Le/la candidat.e aura transmis à l’enseignant référent, impérativement trois semaines avant l’épreuve, le niveau des classes retenues et les séances filmées en plan fixe sans montage. Le jury visionne les séances filmées montrant le/la candidat.e et les élèves dans deux séances musicales menées au sein de deux de ses classes de cycles différents. Le/la candidat.e présentera au jury les préparations écrites de ses deux séances. L’observation des deux séances est suivie d’un retour critique du/de la candidat.e puis d’un échange avec le jury.

Coût de la procédure

TARIF UNIQUE :

  • Recevabilité : 200€
  • Accompagnement : 1200€
  • Jury : 1000€
  • Droits Nationaux (DN) : 172€

Seul l’accompagnement peut permettre la mobilisation du CPF (cadre législatif).

Les tarifs liés à l’accompagnement et à la validation devant le jury peuvent faire l’objet d’une exonération, prendre contact avec la responsable du Service Commun de la Formation Continue (SCFC) (cf. encadré ci-dessus).

Master MAAPT

 Plus d'informations sur la formation

Cadre de loi et objectifs

Le cadre de la loi

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles RNCP
Un droit, désormais, inscrit au Code du travail et dans le Code de l’éducation. Un acte officiel par lequel les compétences acquises par l’expérience sont reconnues

Les objectifs de la VAE :

  • Obtenir une certification grâce à son expérience
  • Mettre en cohérence sa certification avec son niveau de responsabilité
  • Valider son expérience pour soi et faire reconnaître ses compétences
  • Obtenir un niveau de qualification permettant d’accéder à une formation d’un niveau supérieur ou de s’inscrire à un concours
  • Favoriser la mobilité de l’emploi et évoluer professionnellement…

La certification obtenue par la VAE a la même valeur que celle obtenue par la voie de la formation. Entreprendre une démarche de VAE ne se résume pas à une simple formalité, cela vous demande une réelle implication et de la motivation. Vous ne pouvez faire qu’une seule demande par diplôme et par an dans un seul établissement, sans dépasser 3 demandes différentes. Votre inscription à l’Université est obligatoire pour l’analyse de votre dossier par le jury et la délivrance du diplôme.
La procédure

La procédure de Validation des Acquis de l’Expérience prévoit trois étapes :

  • L’étude de la recevabilité administrative et pédagogique prévoit la participation à une information collective VAE proposée par la cellule VAE et le dépôt du livret 1 ; cerfa + autres pièces administratives à renseigner par le candidat ainsi qu’un entretien avec le responsable pédagogique du diplôme (2h)
  • L’accompagnement (facultatif) guide le candidat dans le travail d’analyse de l’expérience et l’élaboration du livret 2 (dossier « mémoire »), il est réalisé par le responsable pédagogique du diplôme ou un enseignant-référent désigné par le RP (12 heures)
  • L’entretien avec le jury (2 heures)
L’étude de recevabilité administrative et pédagogique ; le livret 1

La recevabilité consiste à rédiger le formulaire national (cerfa) « demande de recevabilité à la validation des acquis de l’expérience » et le livret 1 complémentaire (dossier SCFC/Université Lyon2).
A interpréter deux pièces musicales (vocales et/ou instrumentales) librement choisies et préparées par le/la candidate. Il/elle a la possibilité de se faire accompagner par le.s musicien.nes de leur choix. La durée globale attendue est de 4/8mn.
Le jury sera particulièrement attentif à ce que les deux pièces soient très différentes (style, registre, genre, époque…) et à ce qu’au moins l’une des deux pièces soit une « création » du candidat (composition ou improvisation ou transcription ou arrangement…). Une vidéo en une seule prise avec un téléphone portable est possible au même titre qu'une vidéo montée.

L’accompagnement

L’accompagnement propose un appui méthodologique et/ou pédagogique pour aider le candidat à analyser son expérience professionnelle, faire la preuve qu’il a acquis des compétences et connaissances en lien avec le référentiel du diplôme souhaité, structurer et rédiger le livret 2 (dossier « mémoire ») et, préparer l’entretien avec le jury. L’accompagnement se déroulera sous forme d’entretiens individuels ou collectifs, le travail d’échange peut se faire par correspondance, mail ou entretien téléphonique.

La rédaction du Livret 2

Le livret 2 comportera 3 parties ;

  • 1ère partie - une partie biographique (parcours professionnel, personnel et de formation) et mise en évidence d’une ligne forte du parcours
  • 2ème partie - analyse d’un projet de territoire
  • 3ème partie – analyse d’un projet artistique/contextualisation musicologique
L’entretien avec le jury

Présentation orale du livret 2 devant un jury composé de 3 enseignants-chercheurs et de deux professionnels. Il s’agit de faire la preuve de l’acquisition des connaissances et des compétences professionnelles en adéquation avec le diplôme souhaité.

Coût de la procédure

TARIF UNIQUE :

  • Recevabilité : 200€
  • Accompagnement : 1200€
  • Jury : 1000€
  • Droits Nationaux (DN) : 172€

Seul l’accompagnement peut permettre la mobilisation du CPF (cadre législatif).

Les tarifs liés à l’accompagnement et à la validation devant le jury peuvent faire l’objet d’une exonération, prendre contact avec la responsable du Service Commun de la Formation Continue (SCFC) (cf. encadré ci-dessus).

Plus d'informations

Sur les sites institutionnels :

Sur les documents suivant :