Mise à jour le 26 juin 2020
Publié le 26 juin 2020 Mis à jour le 26 juin 2020

Présentation de l’atelier


L’atelier se consacre à des modalités d’écriture destinées à être interprétées dans le cadre d’une représentation théâtrale ou du spectacle vivant. Les préalables théoriques (spécificités historiques de l’écriture dramatique) ainsi que l’entrelacement de la théorie à l’acte de produire, convergent vers l’écriture d’un texte de théâtre, donnant matière à jeu. En vis à vis du répertoire classique, la diversité des pratiques contemporaines donne à envisager des modalités connexes dans une perspective expérimentale : théâtre/formes narratives et poétiques, musique, multimédias…
 

Partie théorique (15h)


Objectifs :

 
  • Lire et analyser pour écrire, en pratiquant les textes classiques et les écritures actuelles, et en explorant leurs représentations scéniques
  • Connaître et analyser les mécanismes dramatiques des textes du répertoire, identifier ceux de la création contemporaine
  • Connaître les principales esthétiques historiques de l’art théâtral, évaluer les permanences, évolutions et révolutions de l’histoire du théâtre
  • Envisager des modes d’articulation de l’écrit sur une dramaturgie, rapporter l’élément verbal à l’élément para-verbal dans une scénographie
  • Expérimenter la variété des genres, formes et pratiques transdisciplinaires dans le moment contemporain, notamment par le recours aux nouvelles technologies


La fréquentation assidue des textes, ainsi que des lieux du spectacle vivant, alimente la perspective d’une pratique d’écriture à l’école d’autrui, selon la constante la plus ancienne qui lie le théâtre à la vie politique de la cité ; cette fréquentation est guidée par l’enseignant et bénéficie de l’apport de chaque participant sous forme de lecture, de témoignage ou d’analyse critique. On s’intéressera à la dimension sociale du théâtre pour la production (troupe, compagnie, collectif) comme pour la réception (publics, institutions). La connaissance historique indispensable est apportée par l’enseignant, allant de l’Antiquité jusqu’à l’époque contemporaine, et vise à explorer les esthétiques des auteurs dramatiques eux-mêmes, des théoriciens du théâtre et de la critique théâtrale. La théorie est un composant de la pratique (écriture et jeu), le rapport d’interaction entre théorie et pratique étant constitutif du débat historique en dramaturgie, et se spécifiant par rapport à l’élément du texte. Quelles sont les qualités d’un texte de théâtre ? Le caractère expérimental de la modernité et de la post-modernité fait reconsidérer les conceptions classiques de l’art dramatique.
 

Partie pratique (20h)


Objectifs :

 
  • Établir des sources d’inspiration à partir de matériaux divers : histoire, mythologie, actualité, événements personnels, intertextualités, thématiques et motifs…
  • Identifier et développer des qualités stylistiques d’écriture pour chacun, des curiosités et des questionnements sur des aspects formels et thématiques
  • Agir des mécanismes d’écriture dramatique : définition de l’histoire, du récit ou de l’action, construction, actants, monologisme/dialogisme, sous-texte, signification…
  • Déterminer et élaborer un projet personnel prenant la forme d’un texte écrit, finalisé en tant qu’objet (mise en page, impression)
  • Envisager le montage dramaturgique de la pièce écrite : mise en voix, projet de mise en espace, passage au plateau ou encore performance


La réalisation pratique est sous-tendue par l’apport théorique et la réflexivité, et fait également place à la spontanéité d’initiatives engagées hors des savoirs constitués. Le projet personnel d’écriture prend la forme principale d’une courte pièce qu’il s’agira de déterminer, de développer et finaliser dans le temps de la formation. Des exercices ponctuels permettent d’éprouver des procédés d’écriture dramatique, et de confronter le résultat écrit à l’aspect corporel d’une interprétation. Le travail de l’auteur de texte de théâtre, ou dramaturge, est bien distinct des autres fonctions voulues dans le monde théâtral, notamment celle de la mise en scène. Le passage au plateau constitue cependant l’horizon de la pratique d’écriture, et pourra faire l’objet de simulations dans le cadre donné, notamment par confrontation à l’oralité, avec des retours critiques de chaque participant. Des intervenants représentatifs des différents métiers (auteurs, dramaturges, metteurs en scène, comédiens, techniciens) apporteront leur expérience professionnelle en complément nécessaire de la formation universitaire, et la rapporteront à l’enjeu du texte.

 

Intervenants :


Hervé MICOLET : Maître de Conférence Littérature contemporaine.
 

Organisation et tarifs


Informations à venir