Publié le 23 février 2020 Mis à jour le 18 mars 2020
le 20 mars 2020
Site Rachais

Qu’est-ce que c’est ? La belle corbeille, c’est un projet d’anthologie collective et mensuelle.

Chaque mois, un nouveau thème est proposé. Un mot. Une expression. Une citation. Et si cela vous amène à penser directement à une image, un texte, classique ou non, ou une création originale (2 pages maximum, en créditant l’auteur) et que vous souhaitez le partager, vous n’aurez qu’à le déposer dans les boîtes placées sur les campus des Quais et Bron en expliquant en quelques lignes ce qui vous a motivé à le choisir !
Quelle(s) raison(s) vous ont amené à penser à ce texte et pas à un autre ?
Quel détail, trait particulier ou prouesse vous plaît tant dans celui-ci ?
D’une manière classique - mais cocasse - aidez-nous à créer une anthologie avec vos propres sensibilités et lectures.
A la fin de chaque mois, les textes seront récoltés en-dehors de leur “belle corbeille”. Ils feront l’objet d’une lecture et d’une discussion autour d’un verre et de quelques gâteaux, si la soif et la faim vous tiraillent.

Mars : Le courage

Ce thème a été choisi en lien avec le thème du Printemps des poètes 2020.

Le courageux, c’est le vertueux, le fort, le combattant, le vaillant, l’héroïque, le preux, l’audacieux, l’intrépide... Autant de synonymes positifs que négatifs pour décrire l’attitude d’un homme, ou d’une femme, face au danger, aux périls et aux situations difficiles. Le courage, c’est la force qui vient du coeur et qui repousse la peur et les limites. Le héros, que ce soit au théâtre, dans un roman, dans les épopées antiques, c’est celui qui se distingue du commun, et le courage en est bien souvent la valeur principale. Le courage, ce serait donc l’exceptionnel ?
Souvenez-vous d’Achille, de Roland, de Rodrigue dans le Cid. Le courage, c’est l’éclat, l’impertinence, le « Moi j’ose, pendant que vous tremblez ».
Mais à côté de ça, le courage c’est aussi quelque chose de tout à fait ordinaire. On dit « bon courage » avant le début d’un examen, on souhaite du courage à ceux qui vont mal, on loue le courage du pompier qui sauve une vieille dame d’un immeuble en feu.
D'où vient le mot? À la base, le "cour" du courage, c'est le coeur, le "courage" devrait désigner les attributs du coeur. Aujourd'hui le courage, c'est la fermeté, la force de caractère qui permet d'affronter le danger, la souffrance, les revers, les circonstances difficiles. On a besoin de courage pour écrire une thèse, pour affronter sa peur de l'eau, pour entrer dans un cimetière la nuit, pour se lever le matin, pour escalader un mur, pour déclarer sa flamme, pour, pour, pour...
Dans la littérature, où voit-on le courage? Comment est-il présenté, décrit, illustré? Qui est courageux, qui ne l’est pas, et quelles en sont les conséquences? Comment distinguer le courage de l’audace, de la témérité?
Toutes sortes de questions qui pourraient vous inspirer, et alimenter notre petite corbeille. Cherchez parmi vos lectures un texte qui vous a plu, ou bien ayez le courage d'écrire vous même; puis justifiez votre choix en quelques lignes, et tout devrait bien se passer.

Rendez-vous le 20 mars à 18h30 en Salle Polyvalente sur le campus Rachais !

Janvier : La réplique (vendredi 31 janvier)

Octobre : La littérature

Quel sujet large, enivrant et déstabilisant. Pourtant, il semble qu’il n’y ait jamais assez de mots qui nous permettent de donner une définition de ce qu’est la littérature. Au fil des siècles, ses objets, son sens et son étendue, ont varié. Plus souvent, on cite des critiques comme Roland Barthes pour discuter de sa définition… Si vous êtes également passé par l’hypokhâgne, vous avez très certainement planché sur ce sujet … Sinon, il doit forcément vous interroger !

Voilà l’objet qui nous réunit autant dans nos études que dans nos loisirs et qui continue aujourd’hui d’alimenter la recherche (sans quoi nous n’aurions pas d’universitaires, ni de professeurs…). Des manuscrits, à l’imprimerie, jusqu’à l’ère du numérique, les lettres n’ont eu cesse de se transformer et de modifier notre rapport à elles. Nous vous posons donc la question : qu’est-ce que la littérature ? Quel a été votre premier contact avec elle, ou du moins, le plus frappant ? Par la lecture ou l’écriture peut-être ? Lisez-vous régulièrement aujourd’hui ? Sur papier ou sur écran ? Quel texte semble incarner pour vous ce mot si vague et si riche à la fois ?

Vous savez ce qu’il vous reste à faire, à vos papiers et à la corbeille !

Rendez-vous le 15 novembre 2019 de 18h à 20h en salle polyvalente sur le site Rachais. (3 rue Rachais)
 

Informations pratiques

Date(s)

le 20 mars 2020

Lieu(x)

Site Rachais