Mise à jour le 14 avr. 2020
Publié le 10 avril 2020 Mis à jour le 14 avril 2020
Electromania

Exposition, conférences, spectacle et ateliers sur l'électricité.
 

Les merveilles électriques

vignet electromania
vignet electromania
Electromania propose de redécouvrir la fascination exercée par les merveilles électriques, de la fin du XVIIIe siècle jusqu'à la première moitié du XXe siècle, en passant par la Belle époque : les pavillons des expositions universelles, les romans de Jules Verne...
L'électricité règle à ce point nos existences modernes que nous en oublions presque qu'elle est une découverte et une exploitation récentes.
Transports, télécommunications, éclairage, machinisme et industrie, tout ce quotidien de la "vie électrique" que célébrait Albert Robida au XIXe peuple notre imaginaire et nos représentations. Une histoire que s'attachent à retracer diverses manifestations cet automne.




Programme détaillé

ElectromaniaK'
/ mardi 11 octobre 2016 à 18h30
Spectacle - salle de conférence - BU Sciences

- L'électricité : progrès d'hier ou de demain ? / jeudi 13 octobre 2016 de 12h15 à 13h45
Conférence-débat - salle de conférence - BU Sciences

Trois regards sur l'électricité, issus de la médecine, de la physique et de la littérature, avec :

  • Nicolas Foray, radiologiste et chercheur INSERM
  • Bruno Luscan, SuperGrid Institute
  • Claire Barel-Moisan (CNRS, ENS-LYon) et Delphine Gleizes (Université Lumière Lyon 2)

Modérateur : François Kerlouégan, maître de conférence en littérature française (Université Lumière Lyon 2)

- Électricité : soyez au courant / samedi 15 octobre 2016 de 14h à 17h
Ateliers - galerie BU Sciences

- Le prestige / mardi 25 octobre 2106 à 18h30
Projection du film de Christophe Nolan - salle de conférence - BU Sciences

- L'électricité entre Diderot, Freud et Disney / jeudi 10 novembre 2016 à 12h30
Conférence de Daniel Raichvarg (Université de Bourgogne) - salle de conférence - BU Sciences

- Ateliers électriques
du 10 au 19 octobre 2016 de 12h45 à 13h15 à la BU éducation à St Étienne et du 22 au 24 novembre 2016 à 12h30 dans le hall de la BU sciences à la Doua
 

Le catalogue de l'exposition réalisé par nos étudiant·es

La collaboration avec l’École Émile Cohl a conduit, comme pour le colloque Représenter Victor Hugo en 2015, à la réalisation d’un ensemble d’œuvres graphiques pour l’exposition Electromania, inspirées à leur tour d'œuvres littéraires du XIXe siècle évoquant les "Merveilles électriques", mais également de la collection d’instruments anciens dont dispose l’Université Lyon 1. Nos étudiant·es de 3e année de la licence Lettres / Histoire de l’art, à Lyon 2, ont réalisé le catalogue de l’exposition dans le cadre de leur formation. Ils/Elles ont rédigé les textes qui présentaient les oeuvres littéraires illustrées et ont également conçus les notices explicatives qui accompagnent les dessins d'instruments de physique anciens. Ces éléments ont également été utilisés par la BU Lyon 1 pour réaliser des "roll up", grandes affiches qui sont exposées aux BU sciences de l'ESPE à la Croix-Rousse et à Saint-Etienne.
Chaque année, nos étudiant·es travaillent sur un projet qui sort des cadres plus classiques des exercices universitaires. L'objectif est surtout de les confronter aux enjeux, mais aussi aux contraintes et responsabilités d’une réalisation dans un cadre professionnel.
 

Contact:
Delphine Gleizes, Maître de conférences en littérature française du XIXe siècle, responsable de la licence Lettres / Histoire de l'art
 

Projet Victor Hugo : former à la recherche et professionnaliser

Voir la page dédiée

Édition informatisée des textes littéraires

De 2009 à 2016, les étudiant.es de L1 en Lettres et Lettres appliquées ont réalisé une série de recueils de textes littéraires, accompagnés d’un appareil critique (introductions, annotations, bibliographies) et de documents artistiques en écho. Ce travail a été effectué dans le cadre des TD d’édition informatisée des textes littéraires (EITL), sous la direction de Sophie Coste pour la partie littéraire et de Serge Molon pour la mise en forme.

Les étapes du travail

En TD de littérature, les textes ont été commentés puis mis en relation avec d’autres œuvres littéraires (approche intertextuelle) et artistiques (approche interdisciplinaire). Parallèlement le TD d’informatique initiait les étudiant.es aux techniques de numérisation du texte et de l’image. À la fin du semestre, un dossier a été remis par les étudiant.es et évalué, sur des critères différents, par chacun des deux enseignant.es.  Les recueils rassemblent les travaux les plus aboutis.
- Lors de réunions proposées aux étudiant.es volontaires, à l’issue du semestre, un travail proprement éditorial a abouti à l’élaboration des recueils.

Les compétences professionnalisantes mobilisées

D’une part, en TD de littérature, les étudiant.es ont eu à intégrer les exigences auxquelles doit satisfaire un appareil critique. Cela a été l’occasion pour chacun.e d’une approche des textes différente de celle du traditionnel commentaire : il leur a fallu apprendre à synthétiser, dans des introductions et annotations, ce qui leur paraissait essentiel pour aider des étudiant.es de première année (telle était en effet la cible prédéfinie) à apprécier et comprendre ces textes. Ils ont été également sensibilisé.es aux critères rigoureux qui gouvernent la présentation des sources et des bibliographies. Enfin, lors des réunions éditoriales, ils ont expérimenté, avec Sophie Coste, les missions d’un comité de lecture et d’un secrétariat de rédaction : sélection des textes, composition du recueil, choix des titres, relecture et correction.
D’autre part, en TD d’informatique, ils ont été initiés, dans une réflexion associant étroitement les contenus à leur mise en forme, aux techniques éditoriales de présentation informatisée : repérage des statuts de textes, traitement numérique de l’image, annotation de bas de page, codes de présentation des bibliographies… Les réunions de fin de semestre, enfin, ont mobilisé, sous la direction de Serge Molon, les compétences nécessaires à l’élaboration de la maquette et de la feuille des styles, ainsi qu’à l’homogénéisation de l’ensemble.
Signalons enfin que les recueils ainsi réalisés ont trouvé un autre débouché professionnel, plus directement pédagogique : ils constituent des corpus utilisables par les enseignant.es de collège et de lycée et, à ce titre, ont été mis à disposition des professeur.es sur le site de l’académie de Lyon.

Recueils et thématiques

Voir la page dédiée


Contact:

Sophie Coste-Mignot

Le projet collaboratif de médiation

Travaux réalisés par les étudiant.es de l'atelier de 3e année de Licence Lettres Histoire de l'art

 

L'atelier de 3e année


vign lettres
vign lettres

Afin de favoriser l’accès à des emplois qui requièrent une large ouverture sur le domaine culturel, le parcours Lettres-Histoire de l'art propose de conforter la formation disciplinaire par l'acquisition de compétences indispensables tant pour les métiers du patrimoine que pour ceux de médiation ou d’animation culturelle : la maîtrise de la pratique rédactionnelle, celle des techniques de communication et d’analyse, la connaissance des enjeux des politiques culturelles, sont au cœur de la formation. Ainsi, la licence associe aux cours de spécialité des enseignements transdisciplinaires et profession­nalisants, en lien avec les débouchés poten­tiels du cursus.

Le “Projet collaboratif de médiation” de fin de licence en est un bon exemple, qui allie transdisciplinarité et visée professionnalisante : en plaçant les étudiant.es en situation réelle de production d'un document de médiation en lien avec une manifestation culturelle ou une institution, cet atelier permet à la fois une mise en œuvre des diverses compétences acquises au fil du parcours (analyse d'œuvres littéraires et picturales, pratique rédactionnelle, questionnement des rapports texte/image, traitement numérique du texte et de l'image…) et la confrontation à des aspects que le cadre des cours classiques ne permet pas d'expéri­menter pleinement (contraintes logistiques et financières, organisation du travail en équipe autour d'un projet complexe…)

L'atelier est encadré de concert par Delphine Gleizes, responsable de la licence, et l'enseignant.e qui assure par ailleurs la formation “Traitement informatisé du texte et de l'image” : Serge Molon à l'origine, Anne-Marie Mortier depuis la rentrée 2016.
 

Réalisation des étudiant.es


[2016/2017] La Femme fatale, catalogue de l'exposition « Femme fatale, à la recherche de ses identités visuelles »
couv femme fatale
couv femme fatale

Pour cette 3e collaboration avec l’École Émile Cohl, les étudiant.es livrent une série de regards croisés sur la question de La Femme fatale, à l’occasion du colloque international organisé par le Centre de recherche et d’histoire intermédias (CRHI). Il s’agit toujours, au bout du compte, de remettre en question les représentations, la construction des stéréotypes et de saisir la façon de les subvertir. Au fil des pages, le/la lecteur/trice découvrira des réinterprétations contemporaines de mythes anciens, de Salomé à Carmen, d’Ève aux silhouettes incendiaires du cinéma hollywoodien. Manière de cerner les contours mouvants des rapports entre masculin et féminin et d’interroger les jeux troubles du désir et du danger, l’éternel conflit d’Éros et Thanatos

Voir le catalogue






[2015-2016] Exposition Electromania

Réalisation du catalogue de l'exposition Electromania (automne 2016)
Voir onglet au dessus

[2014-2015] Exposition Hugo Échos

Réalisation du catalogue de l'exposition
Voir onglet au dessus