agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

UFR lettres, sciences du langage et arts (LESLA) Portails : www - étudiants - personnels UFR lettres, sciences du langage et arts (LESLA)

Vous êtes ici : Accueil > CFMI > DUMUSIS - Diplôme Universitaire de Musicien Spécialiste > DUMUSIS Musique Handicap Santé > DUMUSIS Musique Handicap Santé

DUMUSIS Musique Handicap Santé

 
Pas d'entrée possible en formation cette année.
Les termes « handicap » et « santé » sont à interpréter ici dans leur sens le plus large, c’est-à-dire se rapportant à des personnes – enfants, adolescents, adultes – qui, pour de multiples raisons physiques, mentales, environnementales, ont besoin de propositions adaptées à leur situation qui leur garantissent un réel accès à l’offre culturelle commune. La pratique musicale est une pratique artistique à laquelle toute personne humaine a droit. Pour la personne handicapée ou malade, parfois marginalisée, la pratique musicale est aussi une occasion d’aller à la rencontre du monde dit valide, de pouvoir participer pleinement à la vie sociale et d’y trouver une place où ses capacités individuelles puissent être reconnues.
Le cadre législatif apporté par la loi de 2005 concernant les personnes en situation de handicap et celle de 2009 sur les hôpitaux, ainsi que les conventions interministérielles culture et handicap et culture et santé confortent la reconnaissance de ce droit et ont créé une dynamique nouvelle.
Ils imposent aux milieux culturels et artistiques comme aux secteurs sanitaires et médico-sociaux de se donner les moyens d’en faire une réalité.
La formation « musique, handicap, santé » s’inscrit dans cette démarche et place la musique comme point de rencontre entre tous sans visée thérapeutique, sans perspective de soins.
L’intervenant est d’abord et avant tout musicien, ayant une démarche artistique et le souci d’aller toujours le plus loin possible dans l’expression musicale.
La notion de spécialisation est pensée non comme enfermement dans une spécialité et dans une pratique unique, mais comme ouverture constante, recherche et confrontation avec les professionnels, la réflexion collective nourrissant la réflexion personnelle - et inversement - pour consolider une compétence toujours en mouvement.

Contenus

Au cours de la formation, sont abordés : la pratique musicale collective ( y compris en association avec des personnes handicapées), l’improvisation, la création, l’expression vocale, la recherche sonore, vocale et/ou instrumentale, la communication verbale et non verbale, la multi-disciplinarité (autres pratiques artistiques), la notion de projet artistique, le partenariat avec les personnels de soin et d’éducation, la connaissance des milieux et des institutions, des ressources et des réseaux.

Évaluation

Outre un contrôle continu de l’assiduité et de l’investissement personnel de l’étudiant, l’évaluation porte essentiellement sur la conduite de la pratique de terrain et la rédaction d’un article sur un sujet en lien avec le propos de la formation.

Bilan qualitatif de la session 204-2015

L’accent mis tout au long de la formation sur la pratique artistique part de la conviction que c’est bien un ancrage fort dans cette pratique qui permet aux musiciens d’être pertinents dans leur propositions vis-à-vis des professionnels et des publics dans les milieux du sanitaire et du médico-social. Il ne s’agit pas d’intervenir à titre thérapeutique mais autour d’une réelle pratique artistique pour et avec (autant que faire se peut) les personnes en situation de soin ou de handicap, permettant l’expression et la communication par le langage musical.
À ce titre, les moments parmi les plus marquants au cours de la formation ont été incontestablement ceux d’une pratique partagée avec des personnes en situation de handicap (Ensemble orchestral de la Freta de Hauteville, La Fabrique à Sons du Vinatier) ou animés par de telles personnes (deux musiciens des Percussions de Treffort, assistés dans leur tâche par Alain Goudard).

L’esprit de laboratoire d’une formation largement basée sur les échanges au sein du groupe et avec des professionnels du domaine concerné, a aidé les étudiants-stagiaires à se positionner d’emblée en professionnels sur leurs lieux de stage et a facilité, pour cette période et/ou la suite, la négociation de conditions de travail plus favorables en termes de rémunération, de cadre juridique, de mise à disposition de matériel et de locaux adaptés, de temps de concertation conséquents etc.
L’acquisition du diplôme les a confortés dans ces postures artistiques et professionnelles. Au-delà des avancées en termes de volume d’activité dans le champ sanitaire et médicosocial, importantes pour certains, un changement qualitatif et durable dans les démarches d’intervention est attesté par l’ensemble de la promotion.

La mise en place d’un réseau, avec la constitution d’un groupe spécifique au sein d’une association de musiciens intervenants (ACEMI), témoigne de la volonté de prolonger la dynamique enclenchée au-delà de l’année de formation. La conviction sous-jacente étant que l’extension et la consolidation des initiatives existantes dans le champ sanitaire et médico-social, plutôt nombreuses en Rhône-Alpes, passent aussi par l’extension du nombre de personnes formées et la consolidation de leurs situations d’emploi et la constitution d’un réseau d’action pérenne.

mise à jour le 8 mars 2018


Responsable du DUMUSIS

Gestionnaire de scolarité

Université Lumière Lyon 2