agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

UFR lettres, sciences du langage et arts (LESLA) Portails : www - étudiants - personnels UFR lettres, sciences du langage et arts (LESLA)

Vous êtes ici : Accueil > CFMI > Relations internationales > 2019 - Bilan du voyage d'études à Munich

2019 - Bilan du voyage d'études à Munich

 
Un premier déplacement à Munich en 2018 avec les étudiant·es de la promotion DUMI 2016-2018 a fait naître l’envie de prolonger et d’approfondir les rencontres. Ainsi un nouveau voyage d’études a été organisé pour la promotion DUMI 2017-2019 (étudiant·es et apprenti·es).

Tout comme en 2018, ce voyage d'études comportait deux volets :

  • des rencontres professionnelles avec des acteurs/trices de l’éducation musicale en Bavière pour un échange de connaissances et de bonnes pratiques (par le bais de conférences et la conduite et l’observation de séances musicales)
  • des rencontres et visites culturelles transdisciplinaires (arts plastiques, architecture et vie urbaine)


La semaine a débuté par une réception par Dr. Tina Erhardt à l’Institut d’Etat pour la qualité scolaire et la recherche en éducation en Bavière (Staatsinstitut für Schulqualität und Bildungsforschung). Trois conférences tenues par des personnes qualifiées ont permis de comprendre le système scolaire bavarois et la place de l’éducation musicale dans l’enseignement. Celles-ci se sont avérées d’autant plus pertinentes que les intervenant·es pouvaient plus facilement établir des comparaisons et des liens avec le système français, suite à la première rencontre en 2018.

Prof.Dr Andrea Sangiorgio de l’Ecole supérieure de musique et d’art dramatique (Hochschule für Musik und Theater) a de nouveau conduit un atelier sur les démarches de création musicale avec des enfants, très en phase avec la pratique en classe des étudiant·es et apprénti·es.

Pour les séances musicales et le concert interactif dans une école élémentaire, la formule s’est également précisée. Le travail des musicien·nes en classe a été étalé sur une double période (2x45min) pour permettre une participation des enfants plus active au concert. Un grand finale a intégré les six classes concernées, en chant, danse et percussions corporelles, dans une ambiance festive et spontanée.

Tout comme pour les séances musicales dans plusieurs établissements périscolaires gérés par la Ville de Munich (Kita et KiTz), ces rencontres ont aussi donné lieu à l’observation du travail d’animateurs/trices, d’éducateurs/trices et de professeur·es des écoles spécialisés en éducation musicale. Les débats qui ont suivis se sont ainsi nourris d’exemples concrets. Ils ont notamment tourné autour de la place de l’éducation artistique et culturelle (Kulturelle Bildung) dans les programmes éducatifs et la pratique au quotidien en Bavière et à la Ville de Munich. Les professionnel·les rencontré·es partent d’une vision globale de l’enfant et cherchent à favoriser une pratique éducative basée sur des relations de confiance, de responsabilisation et de participation à la vie de groupe. Lors de la visite d’un centre de loisirs, les étudiant·es et apprentie·es ont été marqué·es par une salle de travaux manuels où les enfants peuvent utiliser - sur demande, mais de manière autonome ensuite - scies, marteaux, ciseaux, tournevis… Nous avons pu remettre à cette structure la partition d’une chanson, composée en 2018 par un étudiant sur le texte d’un des enfants y accueillis.

Le contact avec le service d’action culturelle de l’orchestre symphonique de la radio bavaroise (Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks) s’est également approfondi. Une répétition publique de la Symphonie fantastique de Berlioz, animée par des adolescent·es, a été suivie d’un échange prolongé sur les actions d’éducation et de médiation. Le système britannique (instauré en Allemagne notamment par Simon Rattle) et la Philharmonie de Paris ont été cités en référence par les responsables allemands.

Les visites des musées d’art moderne et d’art contemporain (Pinakothek der Moderne, Brandhorst Museum) ainsi que d’un projet urbain sur une ancienne friche industrielle (quartier « Werksviertel »), guidée par une architecte ; des rencontres avec trois artistes plasticiens et vidéastes dans leurs ateliers, ont élargi le champ de la culture artistique.

Autre fruit du voyage à Munich en 2018, la participation au congrès de l’association fédérale des professionnels de la pédagogie musicale en Allemagne (Bundesfachgruppe Musikpädagogik e.V) au sujet : « Changements dans la formation des enseignant.es de musique – contextes sociaux, politiques et culturelles » a donné lieu à l’émergence d’un groupe de travail tri-national (incluant aussi des représentants suisses). Le CFMI accueille le 16-17 mars 2019 une première rencontre sous la thématique : Le potentiel créatif des espaces « entre » (art et pédagogie, différentes cultures, différentes esthétiques, disciplines et pratiques artistiques…).

Ce voyage aura mis en jeu ce potentiel. La capacité des étudiant·es et appprenti·es à s’ouvrir avec spontanéité et curiosité à des situations nouvelles, d’approcher adultes et enfants par la musique et de les intégrer dans une activité partagée ont été fortement appréciées par les professionnel·les allemand·es. qui ont tous/toutes formulé le souhait que ces échanges perdurent.


mise à jour le 25 avril 2019


Université Lumière Lyon 2