agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

UFR lettres, sciences du langage et arts (LESLA) Portails : www - étudiants - personnels UFR lettres, sciences du langage et arts (LESLA)

Vous êtes ici : Accueil > Musique et Musicologie > Actualités > Hommage à Gérard Streletski

Actualité du 25 février 2015
à 18h

Hommage à Gérard Streletski

 

Vie de l'établissement, Musique

Le département Musique et musicologie, rend hommage à Gérard Streletski, disparu en novembre 2013. Se succèderont concerts, conférences, créations et témoignages.

Hommage à Gérard Streletski

Hommage à Gérard Streletski

Accès direct : programme | biographie

 Programme de la soirée

Adagio pour cordes, op. 11, Samuel Barber. Ensemble orchestral Lyon 2, direction : Réjane Baudet
- Introduction de Jean Duchamp
- Lecture : Imprécations, Gérard le Vot
- « Gérard Streletski et l’édition », présenté par Jean Duchamp
Requiem, Palestrina (Introït), texte du Requiem athée de Michel Onfray. Ensemble Res Facta, arrangement et direction : Jean Duchamp
- « Les coups de gueule à la ville de Gérard », présenté par Florence Fabre
- « Gérard et l’Ensemble orchestral Lyon 2 », vidéos et photos : X ; Claire Plantier, Service de valorisation et de communication, Université Lyon 2, montage : Bertrand Merlier
Tryptique, Jean-Marc Serre. Ensemble orchestral Lyon 2, direction : Laetitia Garric
- « Les aventures de Gérard et Tranber », présenté par Bertrand Merlier
- « Carrière et recherche : chapeau Gérard ! », présenté par Gérard le Vot
Variations-divertissement pour violon seul, Costin Cazaban. 
Diana Cazaban, violon
- Conclusion et lecture : Depuis la terre, Gérard le Vot, présenté par 
Claire Fonvieille
Un monde disparait…, Bertrand Plé. Ensemble orchestral Lyon 2, direction : Laetitia Garric

Gérard Streletski (16 décembre 1953 ― † 30 novembre 2013)

Chercheur, musicologue, Gérard Streletski associait naturellement l’activité musicale à la recherche musicologique : sa carrière est construite, dès l’origine, sur les liens forts entre la culture, les arts et la musique.
Entré dans la fonction publique en 1977 à la sous-direction de l’archéologie du ministère de la culture, en 1989, il rejoint le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris ; il sera responsable musical et directeur artistique au service audiovisuel. En 1995, entré à l’Atelier d’études du Centre de musique baroque de Versailles, responsable éditorial, il supervise avec Jean Lionnet l’édition des partitions (Coll. « Cahiers de musique »).
Ses travaux ont porté essentiellement sur l’orchestre et la musique romantiques. Sa thèse, soutenue le 28 février 1996 à l’université Paris IV Sorbonne, avait pour sujet : Hector Berlioz et Edme-Marie-Ernest Deldevez : Étude comparée de leur formation et de leur insertion dans la société du XIXe siècle (1803–1897). Contribution à l’histoire sociale de la musique en France (Mention très honorable à l’unanimité). Elle fut publiée en 2000, sous un titre proche, à Heilbronn par Musik–Edition Lucie Galland.
En 1999, il est élu Maître de Conférences à l’université Lumière-Lyon 2. Chef d’orchestre, il fonde (2000) et dirige l’Ensemble orchestral Lyon 2, de même que, en région parisienne, l’ensemble chœur et orchestre Coro Giocoso/ I Strumenti (fondé dès 1986). En parallèle à son activité de musicien et d’enseignant, il développe les publications du département (dès 2002) en organisant de nombreuses journées d’études sur la musique instrumentale.
Directeur du département de musique et musicologie (2004-2008), son allant et sa détermination qui parfois le piégeaient, furent un appel d’air vivifiant. Il tenait beaucoup à tenir à la fois les rennes de la direction et ceux de la contestation. Gageure délicate, voire périlleux paradoxe.
Il veillait à impulser, à proposer, à soutenir les étudiants. Son énergie était contagieuse, sa fougue au service de ses convictions. L’idéal républicain n’était pas un vain mot, mais un engagement pour lui. L’école de la République, le service et la défense syndicale non plus. Pour beaucoup de ceux qui ont croisé sa route, il fut une belle et riche rencontre.

Type :
Soirées
Lieu(x) :
Campus Porte des Alpes
Amphithéâtre culturel
Partenaires :
Avec la participation de l’Ensemble Orchestral de l'Université, de l’ensemble Res facta et de nombreux enseignants, chercheurs, artistes et amis.

mise à jour le 27 février 2015


Lieu#class=lieu

Amphithéâtre culturel
campus Porte des Alpes
5 av. Pierre Mendès-France - Bron
accès tram T2 - Parilly-Université-Hippodrome
Entrée libre et gratuite

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Université Lumière Lyon 2